Le Tortueux - 2013

Le Vent des forêts, parcelle 31P1, Fresnes-au-Mont, Meuse
→ Blog du Vent des Forêts

Le Tortueux - 2013
Greffe par approche entre un noisetier commun et un noisetier tortueux planté, caoutchoux et mastic à greffer sur bois / Grafting, rubber and grafting mastic in between a common hazel tree and a tortuous hazel tree

Le Tortueux - 2013
Greffe par approche sur la parcelle 31P1, caoutchouc et mastic à greffer / Grafting, rubber and grafting mastic on plot 31P1

Le Tortueux - 2013
Vue d’un érable planté sur la parcelle 31P1 / Grafting, rubber and grafting mastic on plot 31P1

Le Tortueux - 2013
Parcelle 31P1


Le Tortueux est développé en forêt meusienne pour Le Vent des Forêts. Ce projet s'inspire de l'exploitation visible des forêts par l'homme qui ordonnance parcelles plantées et marquage d'arbres en vue de l'exploitation optimisée du bois. Sur une parcelle à la croisée de deux chemins forestiers, une cinquantaine d'arbres sont greffés par approche. L’opération consiste ici à engager un processus d'hybridation puisque greffon et porte-greffe sont indifférenciés, les deux arbres approchés resteront enracinés. Le Tortueux expérimente également des rencontres végétales ou des rapprochements au travers de la plantation d'arbres domestiques en forêt. Ainsi, plusieurs variétés d'érables de culture sont plantés et rapprochés des érables « communs », des frênes ainsi que des noisetiers tortueux sont plantés et greffés. Le noisetier tortueux qui donne son nom au projet, présente un tronc et des branches ondulantes, une déviance génétique étant à l'origine de sa forme. Le potentiel des greffes comme la pousse des arbres exigent un temps non maitrisable. Le Tortueux est quasi invisible en regard de l'immensité végétale alentour mais le site expérimenté dans sa forme semble bizarrement enchanté : les ouvertures pour y pénétrer donnent une dimension humaine au contexte, à l'étrangeté des ligatures et des petits arbres plantés.

Le Tortueux is developed in the meusian forest for Le Vent des Forêts. This project is inspired by the visible exploitation of the forests by man who organize planted plots of land and tree marking with the aim of optimizing wood exploitation. On a plot crossing two forest roads, about fifty trees are grafted (approached). The operation here consist in engaging an hybridation process, since the two parts are undifferentiated, the two trees approached will remain deep-rooted. Le Tortueux also experiments some vegetable encounters or some rapprochements throughout the domestic tree’s planting in forest. In this way, many maple trees variety are planted and approached from the common maple trees, some ash trees and tortuous hazel trees are planted and grafted. The tortuous hazel tree that give its name to the project, presents undulating trunk and branches, a genetic deviancy being at the origin of its shape. The potential of the grafts like the growth of trees demands a non controllable time. Le Tortueux is almost invisible compared to the vegetable immensity around but the experimented site in its shape seems strangely delighted : the openings to get in give a human dimension to the context, to the strangeness of its ligatures and the small trees planted.